No Longer Heroine

 

 

SYNOPSIS d'Akata :

Hatori rêve d'être l'héroïne de sa propre histoire d'amour. Le hic, c'est que Rita, son ami d'enfance dont elle est secrètement amoureuse, est un tombeur. Elle se contenterait bien de cette position privilégiée de confidente, persuadée qu'il la choisira un jour. Mais voici que Rita jette son dévolu sur une intello binoclarde... Et si elle était en train de se faire voler la vedette de son propre manga ?!
 
Si vous en avez marre de la perfection de toutes ses héroïnes de fiction, No Longer Heroine est fait pour vous ! ENFIN un shôjo manga qui décrit VOTRE quotidien et VOS sentiments avec réalisme... et humour !!


J'avoue qu'au début je me suis demandé où était son côté anti-héroïne, j'ai pas trouvé ça hyper flagrant parce qu'au début elle est troooop amoureuse d'un garçon et fait une fixette sur lui mais arrive une autre fille avec qui il va sortir donc jalousie blablabla, bref au départ on nous peint plutôt un gros cliché d'une histoire de shojo. 
Puis bon après j'ai fini par comprendre qu'elle avait des défauts, des GROS défauts. Elle est hypocrite, extrêmement égoïste et égocentrique, imbu d'elle même et surtout elle ne va pas hésiter à se montrer méchantes envers ses rivales. 

 dscn7489.jpg dscn7484.jpg dscn7486.jpg
Au final elle me fait un peu penser à ces filles dans les collèges et lycées, superficielles, qui persécutent les gens timides ou pas à la mode, c'est presque ce qu'elle fait avec Adachi à certains moments.
Je préfère les mangas comme Switch Girl qui eux cassent certain carcan que la société patriarcale impose aux filles, soit belle, mignonne, effacé, polie,... Là c'est plutôt le contraire,la société patriarcale apprend aux filles à se détester entre elles et c'est exactement ce que fait Hatori. C'est bizarre à dire mais d'une certaine manière je me sens vachement plus proche d'Adachi que d'Hatori alors que justement on est pas censé s'identifier à elle mais à l'héroïne. C'est vrai qu'Hatori à un certain charisme (contrairement aux garçons notemment Rita que je trouve un peu plus fade que les autres perso). Adachi elle est un personnage attachant, bienveillant, oui ce n'est pas du tout le but du manga qui se moque justement de ce genre de fille mais moi c'est le personnage que je préfère pour lequel je ressent une sincère pitier. Je n'ai aucune empathie pour Hatori (qui pourtant pleure beaucoup).

dscn7488.jpg

Ce que les gens apprécie et que je comprends c'est le ton de ce manga. Les réactions de l'héroïne sont complètement exagérés donc elles sont drôles et pas banals. Mais même si certaines scènes montrent l'héroïne réagissant de manière plus aggressif pour des futilités et parfois gratuitement, c'est sûr c'est pas banal dans un shojo mais c'est pas forcement cool. Ce manga nous apprend plus à obtenir les choses par mesquinerie que par la réflexion. Même si au final l'héroïne n'obtient pas ce qu'elle veut ceux qui réagissent excessivement vont se déculpabiliser en se disant que c'est normal de réagir comme ça puisque l'héroïne (le modèle) le fait. Beaucoup de critiques disent que ce manga est "réaliste" et qu "on se reconnaitra forcément en Hatori"

 dscn7491.jpg dscn7490.jpg

Y'a que moi que ça choque de voir Hatori aussi méprisante avec Adachi ? Adachi est littéralement victime d'ijime et tout ce que pense Hatori c'est "Bien fait !" O_O C'est vrai que c'est Hiromitsu qui l'attaque directement mais par son silence Hatori est complice, pire, elle pense même que c'est ce que méritait Adachi. C'est vrai qu'il y a un niveau de langage peu habituel qui se veut plus d'jeuns mais qui rend certaines paroles plus crues. Fin' le pire c'est qu'elle ne regrette jamais son comportement et même quand ça ne marche pas l'héroïne n'apprend rien et continue de faire les mêmes erreurs. C'est un peu toujours la même chose, elle tente un truck, elle se foire en beauté (ce qui provoque des rires et de l'humour), chouine un bon coup et recommence. 

On présente aussi beaucoup l'héroïne comme ambicieuse, c'est bien mais au final c'est quoi sa motivation ? Le garçon qu'elle aime, l'amour, c'est vrai que c'est supra original pour une fille et qu'elle ira très certainement loiiiiiin dans sa vie lorsqu'elle sortira avec celui qu'elle aime. Je vois beaucoup d'éloge sur cette "qualité" qui dans le fond n'en est pas vraiment une. Et puis bon c'est aussi une héroïne qui utilise peu son cerveau et qui compte aussi un peu sur son physique.

Boh sinon à part ça le mange m'a quand même fait sourire par moment. Le déroulement de l'histoire est correcte, on ne s'ennuie pas mais si au bout du troisième tome ça commence à devenir un peu répétitif. J'aime beaucoup le dessin et le graphisme pour l'humour est excellent (on retrouve un peu les mêmes codes dans Switch girl d'ailleurs).

Et ça c'est un détail mais l'héroïne a un chien ! Même deux ! C'est con je sais mais les persos de manga on pas souvent des animaux de compagnie, ou alors ils sont à peine suggéré ou alors c'est des chats. Je ne sais pas, j'étais contente d'y voir des chiens ^^". 

Mise à part le comportement odieux de l'héroïne le manga est vraiment chouette, je comprends qu'il ait du succès. Akata est un très bon éditeur (le meilleur pour moi) de shojo et de seinen et je sais qu'ils ont toujours du flair pour éditer les bonnes oeuvres. Mais franchement ce genre de phrase "ENFIN un shôjo manga qui décrit VOTRE quotidien et VOS sentiments avec réalisme... et humour !!" Je sais qu'ils n'incluent pas la terre entière dans le "votre" mais quand même une grosse majorité de lecteur et ce qui me dérange c'est que les gens confirment qu'il se reconnaissent en Hatori, c'est pas non plus hyper choquant mais c'est pas spécialement bon signe vu que le manga ne remet pas en cause le comportement d'Hatori. Si, il l'a fait échouer par sa bêtise mais non par sa méchanceté. C'est vrai qu'actuellement il n'y a que 3 tomes (la série en compte 10) et que la leçon viendra peut être plus tard mais j'en doute fort vu que le manga tient son "originalité" des gros défauts de l'héroïne, les gens seraient déçuent si Hatori devenait gentille. Les délirs perso de l'héroïne reviennent aussi souvent comme l'originalité du manga, ok mais je rigole tout autant avec les trips SM de Nika (switch girl) ou Tsukimi (princess jellyfish) qui nie des évidences, c'est juste que le manga le développe plus que les autres cités.

Sans ce gros point noir sur lequel je n'arrive pas à m'y faire j'aurais mis 8.5/10 à ce manga parce qu'à part ça il est excellent. De toute façon je ne hait pas ce manga, je ne hait pas du plus profond de mon être l'héroïne (ben non je ne suis pas comme elle) mais je voulais juste contrebalancer toute les critiques hyper élogieuses à propos de ce manga, j'en ai trouvé qu'une seule qui pensait comme moi (comme quoi je ne sort pas non plus ça de mon chapeau magique).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.